Le Mari de Jeanne

 

 

Carte de visite du Mari de Jeanne ou M2J, Aéronaute jardinier et membre de la société mytilicole d’Extrême Orient.

Cliquez cybernétique ta mare.

Foin de ce nombrilisme mode débraguetté en chaussures à plate-forme! Tout ému que je suis d'être le frais émoulu de la bande des Carmélites. Et pour faire une plume en plus!

Ceci dit en prononçant mes vœux, j'ai déposé dans ma robe de bure du couvrant un poule d'écrivains qui traitent mes textes! Je glisserai par ci par là quelques annonces subliminales pour eux qui ont régulièrement l'antenne ouverte.

Vous avez peur de l'an 2000? Vous voulez des fifres, de l'abscons et du triporteur de pipeau? Les consultations de Monsieur Irma et ses chroniques numurologiques répondent à votre anxiété.

Vous le savez donc, c'est vrai les Carmélites de la Pente se convulsent aussi sur Internet. Un site inter, pas vraiment très net, où nous surfons dans un océan de requins... qui grenouillent. D'où notre pédalo-gogie, contre écueils et étrons, de grincer, de couiner, de hurler, de ricaner, de hululer, de bramer, de barrir et de rire. Histoire de conserver la tête hors de la ligne de flottaison et de pouvoir encore tendre le médium en gueulant " Libertaire! "

Mettez vous en colère rigolo avec Lucie Fer, alias l'acier suédois dans ses professions de hargne et sa rage de mordre.

Vous me direz le médium en l'air, ça vous fait une belle jambe! Ce qui n'a rien de contradictoire avec notre but à la radio qui est de vous faire travailler du poignet... du cornet acoustique et des zygomatiques.

Invitez-vous à un rallye de jabots aristos en écoutant les portraits de femmes du baveux Convague Saint-Débris, journaliste au magazine Point de Verrue et Paris-Tâche.

A condition bien sûr que le fric -et l'envie!- de gamahucher un clavier d'ordinateur et de payer un top-Modem vous soient permis par l'ordre mondial de Axapue Assurances, des Grosses Têtes, d'Elf-Congo, de la Compagnie Générale des jusqu'à l'os, du tablier de charcutier de Maïté, du Failli-Lyonnais, des reli-fions de tous poils, de Total-ictère, de M. Coj'ai ma thyroïde qui gonfle, de la Mutuelle du Manche et ceux que j'oublie.

Pleurez sur les maxi-salauds dans les contes sordides d'une France heureuse de Charles Pernod.

Les socialfisto-scoumounistes cirent pompe sur pompe, de peur que la gamelle ne leur soit retirée? Les carmélites savent donner du mou pour en faire des choux gras bien hard! Les autres, les airs qui ont des Seules d'atmosph'R et ceux qui font précéder leurs R... d'un pet rejoignent leur vraie place: l'opposition au pot! Les Carmélites vous font un papier!

Trépidez dans les enquêtes d'annales de notre correspondant Patrick-Poire Collabore, politicaux-gogos sur la première hyène de TV.

Les grosses mouches vertes de colère avons la prétention de radioter sur les étrons dans lesquels nous marchons quand on se lève du pied gauche. Tous les lundis, ne nous manquez pas car dites-vous que vous nous manquez. Nous ne serons jamais de trop pour plonger la pou-poutre dans l’œil du cyclope de la bête immonde quand le nez de Jauni Haliday nous exhibe sa paille

Haletez sous l'imperméable en suivant la lutte impitoyable contre la drogue de notre honorable Sticky Juan, le dogue des stups.

Louez les saints membres qui nous burinent toute l'année, dépavez les boulevards du quotidien pour les jeter sur ses gendarmes avant de reprendre en canon le chant de nos sirènes, celles qui nous sauvent la peau dans cette foire aux jambons et à la ferraille où tourne la planète.

Vous êtes amoureux, amoureuse ne ratez pas le sentimenthe-à-l'eau Docteur Sibaba Vasyraplapla et son Kama-Sutra chronique.

Et devinez ce que l'on fait à ses Hercule...

Enfin du rave, du satin et du coton. Vous serez suspendu sur le Kalifourchon des chimères qui traversent les histoires extraordinaires d'Hagard Pou.

Rendez-vous pour toutes ces lubriques ethnologiclo du microcosme.

Et retrouvez vos auteurs préférés sur cette photo réalisée par Véro, la mouette photo-voyageuse dans un bouge de Bangkok….

 

Et maintenant au choix, vous pouvez :

 Ecrire à De la Pente du Carmel la Vue est Magnifique : J'écris 

Partir, carrément : Retourner à la page d'accueil